L'abbaye Royale

ERASMUS +

Nouveau projet H4IP 2017-2019 

Le patrimoine culturel de l’Europe, matériel et immatériel, est notre richesse commune - l’héritage que nous ont légué les générations d’Européens qui nous ont précédés et que nous léguerons à notre tour aux générations futures. Socle de connaissances irremplaçables et ressource précieuse pour la croissance économique, l’emploi et la cohésion sociale, il enrichit la vie de centaines de millions de personnes, nourrit l’inspiration des intellectuels et des artistes et est un moteur pour les industries culturelles et créatives.

Pour y répondre et faire en sorte que notre patrimoine soit une source d’innovation sociale, le secteur du patrimoine doit adapter ses modèles de gestion et acquérir de nouvelles compétences professionnelles, développer de nouvelles compétences partenariales, en inscrivant ses perspectives de développement au sens large en termes de filière et en s’inscrivant dans le long terme.

Une nouvelle approche du patrimoine et de son interprétation consiste à :

  • Accorder une place plus importante à l’individu
  • Saisir les nouvelles opportunités offertes par la numérisation et l’accessibilité en ligne afin d’éveiller l’intérêt du public et d’en tirer des sources de recettes nouvelles
  • Organiser un dialogue intelligent entre les différents points de vue en faisant la part belle aux destins individuels et à la petite histoire, en replaçant le vécu de membres d’une communauté dans un contexte d’interprétation d’événements historiques plus larges
  • Faire interagir le public adulte avec les collections en le plaçant au cœur des activités

 

Pour répondre à l'ensemble de ses défis, un consortium intersectoriel élargi rassemblant 11 partenaires et représentant les secteurs de la culture (abbayes de Saintes, Trizay, Fontevraud, Saint Jean d'Angely, Noirlac), de l'accompagnement social (Centre Social Belle Rive) et du tourisme (MONA, offices de tourisme de Saintes et de Saint Jean d'Angely), du service public (Ville de Saintes) s'est constitué afin de rassembler les meilleurs pratiques européennes en termes d'interprétation du patrimoine et de développement des publics pour renforcer les capacités d'apprentissage de ses équipes.

Notre programme de mobilité prévoit 5 formations et 5 stages d'observation dans 7 pays européens (Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Grèce, Espagne, Autriche et Italie). Chaque participant pourra apporter son regard professionnel spécifique afin d'enrichir le cadre global de notre analyse.

L'objectif final de ce programme de mobilité ERASMUS+ "HERITAGE INTERPRETATION, INHABITANTS INVOLVEMENT & INNOVATIVE PRACTICES (H4IP)" consistera en la formation des équipes des membres de notre consortium à de nouvelles pratiques, de nouvelles méthodologies d'implication culturelle et artistique des habitants, de nouveaux discours ouverts, sensibles, émotionnels et impliquant pour que l'interprétation du patrimoine culturel européen - qui est notre héritage et notre bien commun -  soit plus accessible et plus sensible pour tous les citoyens français et européens, et redevienne une source d'inspiration, de fierté et de partage.

Ces méthodologies auront pour finalité d'associer des experts et des communautés locales dans la co-construction de parcours de visite du patrimoine touristique innovants, et leurs transpositions à d'autres monuments historiques et d'autres territoires français, européens et extra-européens.

Les bonnes pratiques identifiées grâce au programme de mobilité ERASMUS+ seront diffusées auprès des équipes des membres du consortium, des organisations d'accueil, des professionnels français et étrangers. Elles seront transposées, expérimentées au niveau local avec les différents publics-cibles (communautés locales et touristes de passage) qui pourront à leur tour enrichir, développer, améliorer leurs compétences (capital humain et capital social) et leurs expériences, contribuant ainsi à une augmentation en capacité de leurs compétences-clés "compétence numérique", "compétences sociales et civiques, "sensibilité et expression culturelles", et de contribuer ainsi à une meilleure transmission des éléments du patrimoine culturel européen, et en en maximisant le potentiel économique et social.

En termes d'effectif, le projet permettra de former à des méthodes d'interprétation innovantes du patrimoine culturel :

  • Directement: 52 adultes salariés des membres du consortium et plus de 577 personnes salariées des organisations d'accueil
  • Indirectement: plus de 283.000 adultes / an parmi les groupes-cibles des membres du consortium